lundi 27 mai 2019

DÉCLARATION DE PRESSE DU SYNPRA

Le Syndicat National du Personnel de la Recherche Agronomique (SYNPRA), réuni en séance extraordinaire ce jour 22 Mai 2019, rend la déclaration dont la teneur suit 
 Considérant les retards récurrents de paiement des salaires des agents de l’INRAN qui totalisent actuellement un cumul de trois (3) mois d’arriérés de salaires ;
 Considérant le mémorandum du SYNPRA sur la situation délétère à l’INRAN, adressé le 29 Mars 2019 à Monsieur le Ministre d’État, Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage ;
 Considérant la plateforme revendicative générale du SYNPRA ;
 Considérant la non mise-à-jour des textes fondamentaux de l’INRAN, à savoir les statuts, le règlement intérieur, le manuel de procédure et le code électoral ;
 Considérant la non mise en place des organes statutaires de gestion de l’Institut, notamment le Conseil Scientifique, le Comité d'Établissement, la Commission d’Avancement, le Conseil de Discipline, les Comités Régionaux de Recherche Agronomique (CORRA) ;
 Considérant les abus du pouvoir du Directeur Général actuel dans l’exercice de sa fonction ;
 Considérant les refus délibérés du Directeur Général d’échanger et de dialoguer avec les responsables syndicaux du SYNPRA.
1) Le SYNPRA constate que:
 l’INRAN est très mal géré et se trouve actuellement dans une situation d’incertitude et d’impasse totale du fait du manque d’initiatives, de l’incompétence et de l’incapacité notoires de son Directeur Général ;
 le Directeur Général, au lieu de s’occuper des problèmes de l’INRAN, perd tout son temps et son énergie à diviser le personnel et à effectuer toute sorte de missions inopportunes et mêmes indignes n’ayant aucun intérêt pour l’Institut; 
 les ressources humaines et financières de l’Institut, déjà insuffisantes, sont mal gérées ;
 l’INRAN et son personnel sont entrain d’être sacrifiés et martyrisés pour satisfaire les désidératas de Dr Mella MAMANE, le plus mauvais Directeur Général que l’Institut n’ait jamais connu de toute son histoire ; 
 la survie de l’INRAN est menacée. À l’allure où vont les choses et si toutefois les plus hautes autorités n’agissent pas à temps pour régler la situation, l’INRAN déjà assez meurtri, risquerait inéluctablement de succomber des supplices de la torture que lui fait subir le Directeur Général actuel qui n’a aucun sens de responsabilité, aucune expérience pratique et aucun savoir-faire de gestion d’une Institution.
2) Le SYNPRA condamne et fustige
 la non prise au sérieux des salaires, des textes et des organes à l’INRAN ;
 le manque d’initiatives et de stratégies de recherche de financements de l’Institut par la Direction Générale ;
 la mauvaise gouvernance du Directeur Général de l’INRAN ;
 l’insouciance du Directeur Général vis-à-vis des problèmes de l’INRAN et de son personnel ;
 le laxisme du ministère de tutelle à prendre ses responsabilités pour trouver promptement de solutions aux problèmes de l’INRAN.
3) Le SYNPRA exige
 le paiement, sans délai, de tous les arriérés de salaires des agents de l’INRAN;
 les paiements désormais réguliers et à termes échus des salaires à l’INRAN;
 que l’INRAN soit géré comme une Institution, conformément aux textes qui le régissent et non par des humeurs ;
 la mise à jour et le respect des textes de l’INRAN par la Direction Générale ;
 la mise en place et le fonctionnement effectif de tous les organes statutaires et réglementaires de l’Institut en souffrance ;
 la restauration d’une meilleure gouvernance institutionnelle à l’INRAN ;
 l’initiation, par la Direction Générale, de nouvelles stratégies de recherche de financements de l’Institut ;
 le retrait pur et simple du Directeur Général de la gestion du projet REDSAACC;
 l’annulation, sans délai, de la note de service illégale N°007/INRAN/DG du 25 avril 2019 portant nomination du Directeur Scientifique par intérim ;
 l’organisation et la tenue des élections à l’INRAN avant le prochain Conseil d’Administration de l’Institut ;
 la rectification de l’Arrêté N°036/MAG/EL/DIRCAB/SG/INRAN du 1er Février 2019 portant nomination des membres du Conseil Scientifique de l’INRAN ;
 la dépolitisation du poste de Directeur Général de l’INRAN ;
 que les plus hautes autorités du Niger prennent leurs responsabilités pour créer les conditions idoines permettant à l’INRAN de bien fonctionner.
4) En tout état de cause, le SYNPRA prend à témoin l’opinion nationale et internationale et rend le Ministre d’État, Ministre de l’Agriculture et de l’Élevage, Tutelle de l’INRAN, seul et unique responsable de tout ce qui adviendrait à cet important Institut.
Tout en restant ouvert au dialogue franc et sincère, le SYNPRA appelle ses militants à rester vigilants et mobilisés pour d’éventuels mots d’ordre. 
Vive l’INRAN !
Vive le SYNPRA !
Vive la CDTN !
Vive le mouvement syndical !
La lutte continue ! 
Je vous remercie.
Signé : Pour le SYNPRA,
Le Secrétaire Général
SIDI Lawali

La vidéo de la Déclaration: https://web.facebook.com/inranniger/videos/673121356475275/

1 commentaire:

  1. Invest with 200$ and get a returns of 5,000$ within seven business working days.
    Why wasting your precious time online looking for a loan? When there is an opportunity for you to invest with 200$ and get a returns of 5,000$ within seven business working days. Contact us now for more information if interested on how you can earn big with just little amount. This is all about investing into Crude Oil and Gas Business.

    Email: investmoneyoilgas@gmail.com

    RépondreSupprimer