mardi 28 août 2018

Soutenance de Master II en Communication, Option Communication pour le Développement à l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication (ITFIC) de ABDOU MALAM ABDOU Djibrilla, 24 juillet 2018.

AMAD, à la soutenance du Mémoire 
Le 24 juillet 2018, Monsieur ABDOU MALAM ABDOU Djibrilla, étudiant en Master II à l’IFTIC de Niamey, a soutenu brillamment son Master II en Communication, Option Communication pour le Développement sur le thème : "Proposition d’une Stratégie de Communication pour l’adoption des semences améliorées face aux changements climatiques dans la Commune rurale de Djiratawa, Département de Madaroumfa, Région de Maradi (Niger)".

Les travaux de ce Master ont été réalisés avec l’appui financier du Projet de Recherche-Développement pour la Sécurité Alimentaire et l’Adaptation au Changement Climatique (RED-SAACC) en partenariat avec l’Institut National de la Recherche Agronomique du Niger (INRAN). Le Projet RED-SAACC-Niger, s’inscrit dans le cadre de l’initiative 3N, vise à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages agro-pastoraux, à travers les résultats de la recherche agricole participative pour le développement, en réduisant la vulnérabilité et en améliorant la capacité adaptative des ménages aux changements climatiques. Ce Master a été conduit sous la direction scientifique de Dr Sani Kabir, Enseignant – chercheur Communicateur (Université Abdou Moumouni de Niamey), également Communicateur et co-encadré par Dr AMANI Abdou, Chargé de recherche, chef de Département Gestion des Ressources Naturelles (DGRN) à l’INRAN

Monsieur Djibrilla a défendu son Master II devant un jury composé de :
Monsieur Gobi Salou, journaliste communicateur, Écrivain, Office de Radiodiffusion Télévision  du Niger, Président,
Monsieur GUÉRO Serge, Ingénieur en développement local, Division Études - Programmation au Ministère des Enseignants Secondaires, Membre
Monsieur SAADOU Ousman, Manager culturel, Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Social, Membre.

Le jury à l’unanimité a inscrit les travaux Monsieur ABDOU MALAM ABDOU Djibrilla  au tableau d’honneur avec la mention Excellente.

Résumé

Dans le cadre de la validation du Master II en Communication pour le Développement à l’Institut de Formation aux Techniques de l’Information et de la Communication (IFTIC) de Niamey, nous avons eu l’opportunité de réaliser un stage de mémoire. Ce mémoire porte sur le sujet de proposition d’une stratégie de communication pour l’adoption des semences améliorées face aux changements climatiques dans la Commune rurale de Djiratawa, Département de Madarounfa, Région de Maradi (Niger), avec comme question de recherche l’adoption et l’utilisation des semences améliorées pourrait-elle faire face aux changements climatiques dans la Commune rurale de Djiratawa? 
L’hypothèse principale de l’étude est la suivante : une bonne stratégie de communication proposée favoriserait l’adoption des semences améliorées afin de faire face aux changements climatiques et de contribuer à la sécurité alimentaire. 
La conduite et l'exécution de ce travail nous ont permis de mobiliser des connaissances techniques en matière de la communication pour un changement de comportements des producteurs agricoles de la Commune rurale de Djiratawa. L’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie de communication devient donc une activité incontournable et constitue un axe stratégique de cette étude. L’objectif global visé par l’étude est de proposer une stratégie de communication pour l’adoption des semences améliorées face aux changements climatiques afin de contribuer à la sécurité alimentaire des producteurs agricoles. 
Il s’agit de permettre aux différents acteurs de disposer d’informations suffisantes afin d’adopter et d’utiliser les semences améliorées. De façon spécifique, la stratégie de communication vise dans un premier temps à faire connaître les semences améliorées et inciter les producteurs à les utiliser davantage. Il s’agira ensuite d’identifier les limites des techniques et moyens de communication dans l’adoption des semences améliorées. Enfin, la présente étude vise à proposer une stratégie de communication qui favoriserait l’adoption des semences améliorées par les producteurs agricoles en vue de faire face aux changements climatiques à l’atteinte de la sécurité alimentaire. 
Cette stratégie de communication qui sera mise en œuvre sur la période 2019 - 2020 s’appuie sur les approches essentielles de la communication à savoir : (i) la communication pour un changement de comportements (CCC) qui inclut l’IEC, le plaidoyer, le lobbying, la mobilisation sociale, (ii) l’événementiel, (iii) la promotion vente. Ces approches ont permis de définir, aussi bien pour la communication interne qu’externe, les actions, les cibles, les messages et les outils de communication qui permettront d’atteindre les objectifs énumérés plus haut. Le budget pour l’ensemble des activités sur la période de mise en œuvre de la stratégie de communication s’élève à 165 150 000 FCFA. 

Mots-clés : Stratégie, Communication, Stratégie de communication, adoption, semences améliorées, changement climatique, Djiratawa, Madarounfa, Maradi, Niger.
AMAD avec les membres du Jury, 24 juillet 2018
AMAD

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire