vendredi 11 octobre 2013

Témoignages

Dans le cadre des Activités du Projet CORAF/Aus/AID; l’équipe du Dr Salissou Issa, Chercheur à l’INRAN a recueilli quelques témoignages des bénéficiaires des activités menées par le dit Projet.
Écoutons ses témoignages :  
  • D'un Éleveur Peuh nomade, Mr Moussa Hardo, Acheteur de Fourrage sur le périmètre de Djirataoua
  Mr Moussa Hardo et Dr Salissou Issa 
Je suis venu acheter le fourrage vert qui est très bien pour mes vaches. J’achète une parcelle de 0,16 ha à 0,4 ha que je récolte progressivement pour distribuer à mes animaux; ça fait environ 11 ans que nous profitons du périmètre irrigué. Auparavant, après la récolte du maraîchage et du coton nous faisions paître nos animaux sur le périmètre mais maintenant il est interdit d’y faire entrer nos animaux. Avec les cultures fourragères que font les agriculteurs, nous et nos animaux sommes bien. Nous sommes prêts à acheter le fourrage vert d’autres cultures fourragères en cas d’introduction. Nous souhaitons bonne continuité au projet australien dans la Commune de Djirataoua.
  
  • D'un Producteur de fourrage, Mr Rabé Moussa, producteur de fourrages périmètre irrigué de Djirataoua
Mr Rabé Moussa dans sa parcelle de mil fourrager
Les cultures fourragères de mil, maïs et surtout le niébé Lakadé  sont d’un grand secours pour toute la vallée de Djirataoua et les éleveurs environnants. Dieu merci, tous les paysans qui ont produit les fourrages de mil, maïs et niébé ont tous vendu leur production. Ce qui reste pour chacun c’est une réserve de fourrage de niébé sur pieds qui est consommé par les humains (les feuilles et les gousses)  ou les repousses de mil sur les parcelles qui ont été achetées par les éleveurs transhumants. Nous faisons des coupes qui permettent au mil de repousser mais les éleveurs transhumants ou nomade coupent le mil jusqu’au raz  du le sol. Avec ce début de succès, nous souhaitons longue vie au projet d’Australie et CORAF. Que Mahamadou Mallam Abdou et Dr Salissou ont apporté.
  • Des femmes productrices de fourrages densifiés à Danja /Commune de Djirataoua (AREN/Danja)
Vive la collaboration INRAN-CORAF/Aus AID
Les femmes d’éleveurs peulh sédentarisés de Danja ont été organisées, avec l’appui de AREN/Maradi en un groupement féminin dénommé DAADIN KOWA de Danja. En 2009 l’AREN a appuyé DAADIN KOWA de Danja avec deux (2) chèvres par femme comme Habanayé. Puis en 2011, dans le cadre de la reconstitution du cheptel, AREN a encore appuyé DAADIN Kowa de Danja avec cinq (5) chèvres par femme.
Grace à la collaboration AREN-INRAN-CORAF-AusAID, nous sommes le premier groupement féminin de la Commune de Djirataoua ayant reçu un broyeur, un kit complet et une formation sur la production des fourrages densifiés. Nos efforts dans la production et l’utilisation des fourrages densifiés nous ont valu la visite de chercheurs et vulgarisateurs togolais venus au Niger dans le cadre des échanges entre le PPAAO/WAAP-Niger et le PPAAO/WAAP-Togo. Allé Louya!!!    
  • D'un producteur de volailles, Mr Hassane Ibrahim, de Banikobaye commune rurale de Yélou
Mr Hassane Ibrahim et le Directeur Département de Gaya
Nous avons commencé notre élevage lorsque dans notre commune des projets ont appuyé les producteurs d’autres villages comme Yélou, Malgorou, etc.  En ovins et bovins d’embouche alors que nous avons reçu que des poules. Avec l’arrivée du projet australien dans notre commune, nous avons bénéficié de formations sur l’hygiène de l’habitat des poulaillers, la santé, l’alimentation, la supplémentation de la poule et ses poussins en cage grâce à l’équipe de Dr Salissou. Après chaque formation, nous avons reçu des kits d’application et les volailles se vendent bien. J’ai démarré avec une dizaine de poules et un coq ; j’ai vendu plus de cent poulets à environ 1750F/poulet et ma famille en a aussi consommé au moins 20. Avec mes recettes, j’ai acheté, des vivres, des habits pour les enfants et deux brebis. Je compte agrandir mon poulailler pour pouvoir acheter un jour des bovins.
Témoignages recueilli par Dr Salissou Issa, Chercheur à l'INRAN


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire